Présentation du village de Sainte-Radegonde

 

Superficie : 1114 ha

Nombre d’habitants : 584

Habitants : Sainte-Radegondaises / Sainte-Radegondais

Altitude : mini 2m – maxi 35m

Fiche INSEE :

Région : Poitou-Charentes

Département : 17-Charente-Maritime

Arrondissement : Saintes

Canton : Saint-Porchaire

Commune : 17389-Sainte-Radegonde

 

Origine du nom : de Sainte-Radegonde, reine des Francs au VIème siècle

Village tranquille retiré au cœur de la campagne Saintongeaise, Sainte-Radegonde relevait autrefois de la seigneurie de Pont l’Abbé. Cette paroisse qui, au Moyen-âge, était baignée par les flots de l’estuaire de l’Arnoult, s’appelait alors Valenzay ou Notre-Dame de Valenzay.

Dans une charte de 1047 de Geoffroy Martel, la localité est mentionnée sous le nom de “Villa de Valenza”.

La commune prend le nom de Sainte-Radegonde en hommage à la fille d’un roi de Thuringe née en 520. Mariée à Clotaire 1er en 538, elle devient reine des Francs. S’étant enfuie de la cour par peur de son mari qui avait tué son père et son frère, la reine Radegonde trouve refuge à la Chambre de la Reine, grotte creusée par la mer dans d’anciennes falaises (les falaises des Cadorettes).

En 555, elle fonde à Poitiers la première abbaye de femmes, actuel musée Sainte-Croix.

 

Sainte-Radegonde aujourd’hui

Petite commune du centre-ouest de la France, située dans le département de la Charente-Maritime et de la région Poitou-Charentes, Sainte-Radegonde fait partie de la Communauté de communes "Charente Arnoult Cœur de Saintonge".

Les villes voisines sont Pont-l'Abbé d'Arnoult, Champagne, Beurlay, Trizay, Saint-Sulpice-d'Arnoult.

La grande ville la plus proche de Sainte-Radegonde est Rochefort et se trouve à 12,72 kilomètres au sud-est à vol d'oiseau.

Les gares les plus proches de Sainte-Radegonde se trouvent à Bords (7.84 kilomètres), Tonnay-Charente (10.82 kilomètres), Rochefort (13.12 kilomètres), Saujon (20.61 kilomètres), Saint-Savinien (15.54 kilomètres).

Sainte-Radegonde est un site très agréable à parcourir. Sa partie boisée, 400 hectares environ, traversée par de multiples sentiers, permet de réaliser de longues promenades à la belle saison. De nombreux randonneurs pédestres et cyclistes empruntent ses chemins.

Depuis quelques années, la commune s’est considérablement développée, dans le secteur des Cadorettes et de la rue de la Reine, à proximité de Pont l’Abbé d’Arnoult.

Le bourg, quant à lui, conserve un caractère beaucoup plus rural et se développe de manière pondérée. C’est la partie la plus ancienne de la commune avec son église qui est un témoin de la première architecture romane du XIème siècle. De jolis murets bordent également les voiries et les jardins.

 

Evolution démographique

En 2014, la commune comptait 584 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.

À partir du XXIème siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année.